Rassemblement Jodel – Compiègne 2017

Samedi 27 juin 2017, Michel vient de se poser, il est 11 heures, je vais pouvoir récupérer le ZT car je pars pour Compiègne au rassemblement des Jodel.
Je saisis mon vol, je tente de saisir mon vol car mon compte est débiteur.
Je mets un chèque et c’est parti. Visite prévol du ZT, il y a de l’huile et le bouchon est bien verrouillé.
J’installe mes petites affaires sur le siège passager car personne n’a voulu venir avec moi, la prudence est de mise à l’ACRM…..
Cartes VAC, carte région parisienne, check liste, GPS en marche, tout y est, je vais pouvoir mettre le moteur en route. Contact, démarreur et ça tourne. C’est chouette un moteur bien réglé !
Roulage jusqu’au point d’arrêt 25, essais moteur, personne dans le circuit, je décolle dans la foulée.
Cap au nord, 1400 fts, tout tourne bien, je longe la voie ferrée. Le GPS me dit : 12 minutes de vol, une vraie nav quoi !!!!!
Pour l’instant, tempête de ciel bleu, je vois déjà Compiègne, mais ça risque de se gâter en début d’après midi.
J’écoute la fréquence, je suis numéro 3 dans le circuit. Vigilance, vigilance.
Un en finale, un en base et moi qui m’intègre en vent arrière à 1000 fts à 140 km/h car « des paramètres bien respectés conditionnent une bonne approche et un bel atterrissage » comme dirait Claude.
Arrivé au parking, le moteur à peine stoppé, on toque au carreau. C’est André !
André Cavallo, l’ancien trésorier du club arrive de St Omer avec quelques collègues de club.
Il est midi, direction le buffet. Charcuterie, crudités, fromage, dessert, café, un très agréable repas entre pilotes qui partagent la même passion du train classique.
Dans les hangars nous trouvons quelques ULM, un Van’s RV7 et une réplique de SE5a, biplan des années 14-18.
Les militaires de Compiègne ayant plié bagages, nous pouvons accéder au club house, grandiose, et à la tour de contrôle.
Belle vue sur l’ensemble du parking avions et le terrain de vol à vol où un Maule s’apprête à remorqué un ASK 21.
Mais, qui arrive en finale ? C’est FY avec Claude et Paul son élève.
Accueil sur le parking, petits rafraichissements et les voilà de nouveau en route pour Le Plessis.
Pour moi, c’est pareil, je ne vais pas tarder de repartir, André aussi rassemble ses collègues en vue d’un retour proche.
Sympathique rencontre à inscrire sur vos tablettes pour l’année prochaine en espérant que si nous ne sommes pas plus que nous ne soyons pas moins.

Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *